La Conserverie Locale, l’atelier qui prolonge la durée de vie des invendus et surplus pour mettre à mal le gaspillage

Entretien avec Manon CARRE – Fondatrice du projet

Tout a commencé en 2013, avec l’association « partage ton frigo ». La cible était claire : le gaspillage ? L’éradiquer coûte que coûte ! C’est dans ce contexte très engagé socialement et solidairement que naîtra 5 ans plus tard, la Conserverie Locale.

Pour arriver à cette idée, plusieurs expérimentations ont été menées. La première est le partage d’un frigo. L’idée est simple : installer des frigos dans la ville de Metz afin de récolter les produits encore comestibles auprès de ceux qui n’en veulent plus, afin que les personnes dans le besoin puissent en profiter. La seconde concerne la cuisine de récupération. L’expérience consiste à organiser des événements, dont la cuisine est entièrement issue de la récupération des invendus auprès des banques alimentaires.

C’est face au succès de ces actions et au constat selon lequel un tiers de ce que nous produisons est gaspillé que la Conserverie Locale est née en 2018. Il s’agit d’un atelier aménagé dans deux conteneurs qui transforme des fruits et légumes initialement destinés à la poubelle, en des produits de longue conservation, pour leur donner une seconde chance d’être consommés. La gamme de produits proposée est large, elle peut aller de la confiture aux compotes, en passant par les soupes, les sauces… L’objectif est d’exploiter un modèle simple, facilement reproductible et autonome partout en France afin de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Les fruits et légumes proviennent des banques alimentaires pour 25% et des producteurs locaux, pour 75%. Les banques alimentaires mettent à disposition de la Conserverie les produits non distribués pour les conserver. Ces produits sont ensuite retournés aux banques alimentaires pour être distribués gratuitement. Les producteurs locaux quant à eux, ont deux options, soit vendre leurs surplus à la Conserverie ou faire appel à l’atelier pour conserver leurs produits et les vendre eux-mêmes. Les surplus achetés auprès des producteurs, sont transformés et vendus via des ruches ou des épiceries partenaires. Les gains réalisés servent exclusivement à couvrir les charges de l’atelier.

Mais le projet ne s’arrête pas là ! En effet, la Conserverie organise également des ateliers de sensibilisation afin d’enseigner les méthodes de conservation souvent oubliées pour que chacun puisse avoir en quelque sorte sa propre Conserverie à domicile.

Nous tenons à remercier notre partenaire Intersango, utilisateur de la solution Agrobourse 360, qui a lui-même recours à la Conserverie Locale, de nous avoir présenté Manon CARRE et son beau projet.

Site web : https://laconserverielocale.fr/

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCFn324Hdm50mR9mrQXCfDqw/featured

Loading spinner