Foire aux questions

  • 1 - Comment se déroule la mise en place d’un site pilote ?

    Avant de s’implanter dans un pays, Agrobourse réalise une étude du marché. Lorsqu’un éventuel partenaire est identifié, le projet pilote peut commencer. Une culture pilote est sélectionnée (le choix se porte en général sur une culture en surproduction). Un rapport est alors effectué rendant compte du détail de tous les évènements liés à la récolte. Par la suite une levée de fonds est initiée auprès des investisseurs. Enfin vient la vente de la licence, qui donne la possibilité d’agrandir le panel de cultures.

  • 2 - De quelle manière Agrobourse est-il financé ?

    Le financement de la plateforme Agrobourse est assimilable au principe des vases communicants. Sur la base d’une volumétrie des récoltes, Agrobourse «pré-paye» les matières premières aux producteurs, y apporte de la valeur ajoutée et les vend aux centrales d’achat. Les centrales d’achat payent rapidement Agrobourse ; ce qui permet de finaliser le paiement total des producteurs. Le prépaiement d’Agrobourse aux producteurs peut se faire de deux façons :

    • Soit en leur avançant directement de l’argent en espèces ;
    • Soit en leur accordant un crédit technique. Ce crédit permet de couvrir des besoins (équipements, frais annexes) qui permettront une meilleure récolte.

  • 3 - Nous entendons parler d’Altiad. Quelle est sa place au sein d’Agrobourse ?

    La plateforme Agrobourse est éditée par Altiad qui elle-même cumule plus de 10 années d’expérience dans le secteur de l’organisation et est spécialiste des règles de marchés. L’Agriculture est un secteur vaste qui est miné par plusieurs difficultés, notamment le manque d’informations sur les acteurs et le marché international, les prix, etc. En ayant le soutient d’Altiad, la plateforme Agrobourse détient ainsi un savoir-faire non négligeable et dispose des outils d’un véritable chef d’orchestre de marchés au service des producteurs.

  • 4 - Et au sujet de la transparence des prix ?

    Le marché agricole est impacté par un nombre croissant d’intermédiaires. Du prix d’achat, de la matière première, en passant par les prix de vente aux centrales d’achat ; les marges évoluent en fonction des intermédiations. En éliminant tous ces intermédiaires, un prix plus juste, plus transparent est donc proposé aux producteurs.

  • 5 - De ce fait, Agrobourse peut être considéré comme un intermédiaire efficace ?

    Les intermédiaires actuels se contentent d’assurer l’acheminement vers les centrales d’achat. Aucun contrôle n’est effectué sur leur marge. La solution Agrobourse, en plus d’assurer la logistique et le transport, conseille le producteur tout au long de la récolte, cadre ses besoins, consolide ses acquis, assure le conditionnement et l’emballage des différents produits et gère la transaction avec les centrales d’achats. A toutes les étapes, toutes les données sont consultables, ce qui rend l’ensemble du processus transparent. Agrobourse élimine donc tous les intermédiaires. En proposant une valeur ajoutée tangible (consolidation, packaging, logistique, transport, vente), Agrobourse permet de dégager un gain optimal pour les producteurs.

  • 6 - En termes de qualité, traçabilité, certification et scoring, comment cela se passe-t-il ?

    A ce jour, il n’existe pas d’organisation étatique qui délivre des certifications pour bonnes pratiques agricoles. Dans ce registre, nous avons plutôt affaire à des instances internationales. Agrobourse, tout au long de sa collaboration avec le producteur l’accompagne dans son processus de certification s’il le souhaite. La solution peut également dresser un scoring (fiche produit) du producteur sur la base d’un feedback général de sa récolte passée. Ce scoring, gage de qualité, permet de négocier des contrats à long terme avec les acteurs du marché.

  • 7 - Comment sont gérées les hypothétiques problématiques de spéculations, prédations ?

    Agrobourse s’interdit de prendre des positions spéculatives. Parce que la transparence est le gage de notre action, à tout moment, toutes nos données sont traçables et ouvertes aux contrôles de régulation. Le producteur peut lui-même suivre à partir de l’application tout le cycle d’acheminement de ses produits jusqu’à la vente. Pour assurer la pérennité de notre collaboration, il est important de conserver la confiance entre tous les acteurs.

  • 8 - La plateforme Agrobourse est-elle exemplaire en termes de propriété et d’exploitation des données ?

    Toutes les données d’Agrobourse sont soumises aux normes RGPD en vigueur (règlement général sur la protection des données). C’est donc l’assurance d’une sécurisation optimale de toutes vos données personnelles.

  • 9 - La plateforme Agrobourse accompagne le producteur déjà implanté. Qu’en est-il concernant la question de l’emploi ?

    Agrobourse donne la possibilité au producteur de trouver des travailleurs saisonniers. Il peut publier une annonce, conclure un contrat, choisir sa banque et son assurance ; tout ça en quelques clics à partir de l’application.


  •